Historique, informations légales et transparence

Au début des années 2000, alors que la pandémie de VIH s’étendait rapidement, notamment en Afrique de l’Ouest, les Personnes Vivant avec le VIH étaient déstabilisées par les informations contradictoires données sur leur infection, et comment y remédier. Un flou involontaire était créé par les apparitions et disparitions successives d’associations construites « ad-hoc » pour prendre en charge le VIH au Togo.

Pour clarifier la situation, un groupe de militaires et de civils, dont certains séropositifs, se regroupait sous le nom d’AMACACH : Association des Militaires, des Anciens Combattants, des Amis et Corps habillés. Cette nouvelle association se doit d’être pérenne, et d’agir autant dans le domaine de la prévention que dans celui de la prise en charge du Virus de l’Immunodéficience Humaine.

AMACACH, bien que de nombreux de ses membres fondateurs étaient des militaires, ne doit pas faire de discrimination de prise en charge auprès des personnes séropositives, qu’elles soient civiles ou militaires.

Lors de la première Assemblée Générale, il fut unanimement décidé que le Sergent-chef Karreiri Damigou (décédé depuis) serait le président de cette future association. Ancien militaire, membre d’une ancienne association de Prise en Charge, et connaissant le problème du VIH au sein des forces armées, celui-ci semblait parfaitement indiqué pour assurer cette fonction : il avait eu le courage de révéler sa séropositivité au grand public, dans un environnement où cette maladie reste la source de fortes stigmatisations.

A force de motivation et d’énergie, les choses se sont peu à peu mises en place. Des premières réflexions jusqu’au dépôt des statuts, le travail fut important, mais jamais négligé. Le règlement a été établi et les formalités administratives requises pour avoir l’agrément ministériel ont été remplies. AMACACH est ainsi née, le 1er Août 2005.

Avec l’agrément et plusieurs projets en mains, une délégation a été mise sur pied pour approcher les représentations diplomatiques accréditées au Togo et tout autre bailleur potentiel.

En 2008, M. SAMTU Dian. K., travaillant au Bureau de Développement de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Togo, s’est révélé être intéressé par notre projet. Une rencontre a été organisée, puis les procédures ont démarré. Alors que les fonds commençaient à sérieusement manquer, M. Karrieri et M. Dagnon (actuel président) n’ont pas ménagé leurs efforts pour offrir un nouveau soutien financier à AMACACH.

Finalement, ce travail de fond mené en coopération avec M. Samtu permettra à AMACACH de bénéficier de financements accordés dans le cadre du DHAPP (Departement of Defense HIV/AIDS Prevention Program), par le biais de l’Ambassade des Etats-Unis au Togo. Réalisant jusqu’alors ses activités sur ses fonds propres, AMACACH disposera désormais de son premier et plus grand soutien dans ses activités de lutte contre le VIH.

Enfin, le lancement officiel des activités du projet eu lieu le 11 février 2010, pour une durée renouvelable de 4 ans. Seulement deux semaines après, le Président Karrieri nous quitta, des suites d’un cancer de foie. Dans la continuité de son prédécesseur, M. DAGNON Koffi prit alors les rênes de l’association. Il préside et accompagne encore aujourd’hui AMACACH dans la lutte contre le VIH et le soutien aux personnes infectées et affectées par cette maladie, ou par toute autre IST.

En 2019, le programme initié par le DHAPP continue, aux côté d’autres bailleurs et programmes : Orphelins Sida International ou l’ambassade de France au Togo ont participé à ses financements.

Un peu plus sur AMACACH :

AMACACH est né d’un besoin d’entraide entre les miliaires et leurs familles, également touchées par le virus. Un centre médical situé à Agoè Kitidjan a été ouvert, en lien constant avec les hôpitaux militaires et les différents centres médicaux des armées. De plus, AMACACH fait également partie d’un réseau solidaire des PVVIH, regroupant des associations telles qu’EVT ou RAS-Togo, toustes mobilisées autour de la question du VIH au Togo et militant pour la prévention et la communication autour du virus d’immunodéficience humaine. AMACACH est une association ciblant principalement les Forces Armées Togolaises mais œuvrant dans toute la population afin que le programme 90/90/90 de l’ONUSIDA devienne une réalité.

Le centre met à disposition de la population l’accès gratuit aux Antirétroviraux, ainsi qu’à des consultations générales auprès d’un assistant médical et les services d’un laboratoire. Les PPVIH sont ainsi complétement pris en charge du dépistage, au suivi psychosocial en passant par la vérification de la prise régulière des ARV. Cette aide apportée à la population du centre rencontrant, en grande majorité, des difficultés sociales ainsi qu’économique, Amacach voudrait l’accroitre afin de participer à l’insertion social de ces individus. La mise en place d’Activité Génératrice de Revenus entre donc totalement dans sa politique d’aide aux personnes les plus démunies victimes du VIH.

L’Association des Militaires, Anciens Combattants, Amis et Corps Habillés (AMACACH) est née  à la suite de la dissolution imprévue d’une association de prise en charge des personnes vivant avec le VIH dont les fondateurs d’AMACACH étaient membres. Il s’avérait important de penser à lutter contre le mal et sauver la vie des autres aussi. Des réflexions ont été enclenchées afin de trouver une solution à l’état désespéré de ces membres. C’est ainsi que l’idée de créer une association qui prendra en charge aussi bien les militaires que les civiles, et qui puisse lutter valablement contre la pandémie. Il a été unanimement décidé à l’assemblée générale que le Sergent-chef KARRIERI Damigou co-fondateur (paix à son âme), soit le président de la future association. C’est ainsi que des formalités administratives requises pour avoir l’agrément ministériel ont été remplies. AMACACH est ainsi née le 1er Août 2005. Alors, avec l’agrément et un nouveau projet en mains, une délégation a été mise sur pied pour approcher certaines représentations diplomatiques accréditées au Togo pour solliciter du financement.

En 2008, M. SAMTU Dian K., travaillant au Bureau de Développement de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Togo a contacté l’association. Une rencontre a été organisée sur ses instructions suivie du démarrage des procédures, afin de bénéficier de l’appui de l’ambassade des Etats-Unis. Le Président KARRIERI ne ménageait aucun effort pour se rendre presque chaque jour à l’ambassade afin de rencontrer M. SAMTU.

L’association réalisait des activités  avec ses fonds propres: émissions télévisées, sensibilisations, témoignages à visage découvert etc. qui ont valu des commentaires décourageants à l’égard des fondateurs. Ces commentaires, loin de fragiliser la vie de l’association, l’ont galvanisée au contraire. Vu les différents efforts consentis par le Sergent-Chef KARRIERI et M. DAGNON, l’association a bénéficié d’un financement de DoD HIV/AIDS Prevention Program (DHAPP) par le biais de l’Ambassade des Etats-Unis au Togo. Le lancement officiel des activités du projet a eu lieu le 11 février 2010.

Le Président KARIERI, le 26 février, c’est-à- dire quelques jours après, meurt d’un cancer de foie. M. DAGNON Koffi a pris les rênes de l’association  pour continuer le travail entamé par son prédécesseur. Il a représenté le Togo à Ouagadougou au Burkina Faso lors du séminaire atelier Réseaux Militaires de l’Afrique Occidentale et Centrale (REMAFOC) organisé du 27 juin au 03 juillet 2010.

Créée le 1er août 2005, elle est une association à but non-lucratif de droit togolais, régie par la loi N° 40-484 du 1er juillet 1901. AMACACH est enregistrée au ministère de l’Administration territoriale sous le N° 0484/MATDCL-SG-DLPAP-DOCA du 3 juin 2011.

Consulter ici l’organigramme du personnel.

Consulter ici les rapports d’activité